mercredi 21 novembre 2007

22 novembre 2007



Mercredi soir, 1h du mat, soirée Mojito chez des pots, l’envie de m’enivrer avec les amis aura été plus forte que ma volonté de maigrir, je viens de faire une sacrée entorse à mon régime !
Je me rends compte que quand je bois je suis vulgaire, je parle de cul, je n’ai plus aucun tabou. Ca fait rire mes pots, ils me prennent pour une fille ultra libérée…ce que je suis d’ailleurs, mais quand même, j’ai un peu honte après coup. Mais c’est plus fort que moi, ça sort tout seul.
Rentrée chez moi, j’ouvre ses photos, la musique qui va avec et la dernière vidéo où il apparaît…et pourtant c’est pour lui que je veux désespérément tenter de ressembler à quelque chose ! C’est fou non ? Une véritable obsession je vous dis…mais je ne suis pas assez raisonnable et volontaire.
Il me tarde le mois de juin, je suis quasiment sure de le revoir à ce moment-là…si tout se passe bien.
Mais si je ne fais pas d’efforts je me sentirais minable de le rencontrer avec ce corps là, et je sais qu’à cet instant je me dirais que toutes ces torches n’en valaient pas la peine.

J’ai toujours cette appréhension terrible quand je dois aller au lit. Cachet ou pas ? Suis-je assez forte, assez fatiguée pour m’en passer ? Suis-je assez ivre ?
Hier soir je me suis dit que oui j’étais courageuse ! courageuse d’avoir envie de crever si souvent et de m’accrocher malgré tout. De supporter tout ça, de serrer les dents. C’est même pas par espoir, je n’ai plus d’espoir pour rien ! Je chiale quand je regarde les infos, je chiale à l’idée de ne jamais pouvoir le toucher, je chiale de peur de regretter, dans 20 ans, d’avoir fait les mauvais choix…j’ai une trouille bleue qui me paralyse, sauf quand je bois.

1h20, personne sur MSN, je suis seule à nouveau, avec ses photos à lui…me demandant ce qu’il peut bien faire, là-bas, perdu dans sa pampa. C’est fou internet. Grâce au web je sais à quoi ressemble sa maison, je le vois dans pleins d’endroits, j’ai régulièrement des nouvelles de lui, je chasse les articles qui le citent…ce soir il y avait un mec qui le connaît et je l’écouter parler de lui, l’air de rien, l’oreille attentive, sans pouvoir poser de questions…

6 commentaires:

series.on.the.cake a dit…

tu sais quoi? moi je pense que tu es assez forte pour ne plus prendre ces cachets, je pense (et je ne dis pas ça pour te flatter) que si tu arrêtes ces conneries, tu boiras moins et que la spirale se calmera.... à cause de mes crises d'angoisse, ma soeur m'avait donné de lexomil; c'est vicieux cette béquille et je me rends compte que j'ai plus aussi mal à la tête et que je dors bien mieux sans. 9a calme certes sur le moment mais ça entraine trop d'autres troubles. J'adore m'abrutir aussi pour tout oublier, comme tout le monde a besoin de le faire.Il y a ceux qui le font avec excès et les autres......Appelle Garella, c'est déjà un premier pas et dis toi que tu es une belle fille (je le pense sincèrement) entière et vivante avec de très bons gouts musicaux :) une bonne culture et un savoir sur la vie. Un bon job dans lequel tu tiens le coup (ce qui n'était pas évident), des collègues qui m'ont l'air bien cool. Et un but, ce mec, même si c'est un fantasme pour l'instant, et ben c déjà ça, rappelle toi comme tu te sentais vide à un moment. Voilou. ouf! Pour madrid, ça va pas le faire, pas de tune...je te bise

Kamasan a dit…

Wouaw ma poulette t'es trop mignonne !!
Ca me fait beaucoup de bien, du coup j'ose à peine te dire que dans la foulée j'ai resorti ma lame...pfffffff...humm

Enormes bisous !

series.on.the.cake a dit…

PUTAIN t GRAVE!!!! tu vas arrêter tes conneries ou je viens te botter les fesse! APPELLE GARELLA NOW

mrsclooney a dit…

bon alors je la refais....puisque tu as raison, pas de commentaire, je disais que .....pas mieux, d'accord avec Series....
domage que tu ne puisses pas trouver un psy qui parle français....
je t'embrasse (je me garderai de te donner un conseil, vu comme je gère mes états d'âme)

Kamasan a dit…

Merci mes poulettes, mes fidèles depuis le début :)
Je vous aime :))

ByKyss a dit…

"Courageuse de m'accrocher malgré tout" et j'en suis heureuse!!
Bravo pour ton courage, ne baisse pas les bras, je ne sais pas quels mots utiliser pour te faire du bien, saches que je suis là, vraiment! des bisous